• ATTENTION ORAGES entre 18h et 23h. Rafales de vent, foudre, pluies fortes, grêle non exclue.

Still en son temps avait, comme beaucoup de villages, un château.

Comme cela avait été évoqué dans le Still Info n° 308 de novembre-décembre 2020, Still est une ancienne possession de l’évêché de Strasbourg, confirmée en 773 à l’évêque par CHARLES LE GRAND. Le village dépend de l’administration de Schirmeck et en partage le destin. Il est ainsi mis en gage de 1366 à 1510. L’abbaye de Neubourg y possède des biens dès 1156.

Le château de Still était tenu en fief par l’évêché de Strasbourg, mais au cours des siècles suivants, il connait différents propriétaires avant d’être vendu en 1762 au Strasbourgeois Claude Jaccoud qui érige un manoir à la place des ruines du château.

En 1834, André-Adolphe Jaccoud démolit le manoir de son père et édifie un nouveau château. Jusqu’en 1892, il existait un pensionnat pour dames rentières tenu par les sœurs de la Croix. En 1893, dans les mêmes locaux du château, les Frères enseignants de Matzenheim y ouvrirent une maison d’éducation pour garçons abandonnés ou sortant du pénitencier de Haguenau qui par la suite a été transférée en 1894 à Zelsheim (dans les environs de Benfeld).

C’est en 1895 que les Sœurs de la Croix fondèrent l’institut épiscopal Sainte Odile des aveugles qui s’est agrandi en 1898. L’institut que nous connaissons actuellement est donc bel et bien construit à l’emplacement du château médiéval.

Sources : Le patrimoine des communes de France – Le patrimoine des communes du Bas-Rhin - Encyclopédie de l’Alsace, volume 11.
Sources : Le patrimoine des communes de France – Le patrimoine des communes du Bas-Rhin - Encyclopédie de l’Alsace, volume 11.

Rédigé par 

Still-Info n° 309 janvier 2021

Haut de page