• ATTENTION ORAGES entre 18h et 23h. Rafales de vent, foudre, pluies fortes, grêle non exclue.

STILL porte son nom depuis l'an 773 au moins ...

En l'an 773 CHARLEMAGNE donna à l'évêque de Strasbourg dénommé Heddon, une charte, par laquelle il confirmait l'Eglise de Strasbourg dans la possession de biens qu'elle avait dans la vallée de la Bruche.

Ces biens se composaient de forêts et de villages. Pour délimiter ces biens il a été pris un repère de départ : « là où la route royale » passe sur un ruisseau « la STILLA ».Cette charte est écrite en latin : « Per regia quoe pergit super rivolum qui dicitur STILLA ».

Et le même repère comme point final de la délimitation « Usque dum STILLA intus ingreditur » faisant ainsi le tour d'un vaste ensemble allant jusqu'à WISCHES et les sommets des Vosges…

Un autre repère de délimitation est la CASA RUMMALDI l'actuel MUNSCHOF lieu de défrichement composé de quelques cabanes. Dans un autre endroit du texte il est question de STILL comme «locellum» c'est-à-dire un petit endroit.

STILL existait donc sous son nom actuel depuis l'an 773.

On aimerait bien savoir si son nom provenait de l'époque romaine : de STELLA (étoile en latin) ? Ou de l'époque mérovingienne ? (Dont l'existence a été prouvée par la découverte de sarcophages rue des vignes).

Ces quelques éléments sont issus d'un texte de l'abbé Kramer curé de Niederhaslach publié dans le bulletin de la société pour la conservation des monuments historiques d'Alsace de 1856.

Extrait de la carte de Naudin XVIIIème siècle Bibliothèque nationale de France
Extrait de la carte de Naudin XVIIIème siècle Bibliothèque nationale de France

Rédigé par

Still-Info n° 308 novembre - décembre 2020

Haut de page