• ATTENTION ORAGES entre 18h et 23h. Rafales de vent, foudre, pluies fortes, grêle non exclue.

Actuellement nos jardins sont souvent encore bien fleuris, mais dans la forêt et dans les prés, les fleurs sont de plus en plus rares. Même les colchiques sont fanés. Et pourtant les insectes, qui doivent lutter contre le froid, auraient bien besoin de butiner pour faire le plein d’énergie. Heureusement la floraison du lierre arrive à point pour eux en cette période critique.

Le Lierre Hedera helix. Efeu.

Le Lierre est une liane arbustive qui reste verte toute l’année. Elle résiste à des températures très basses, jusqu’à – 25°C. Suite à la germination d’une graine, la jeune plante développe une tige qui s’allonge en rampant sur le sol et en se fixant régulièrement par des racines. A ce stade, qui peut durer plusieurs années, les rameaux sont stériles et portent de jolies feuilles à plusieurs pointes.

Photo Simau
Photo Simau

Dès que le Lierre rencontre un support à escalader, comme par exemple un tronc, un mur, une clôture, un rocher, sa tige va croître en hauteur tout en se fixant à l’aide de crampons, atteignant ainsi des zones plus ensoleillées. De nouvelles feuilles, de forme ovale, se développent alors sur des rameaux fertiles.

A l’automne, les petites fleurs de couleur jaune verdâtre produisent du nectar et un pollen abondants. Il suffit de s’en approcher actuellement pour entendre bourdonner un nombre impressionnant d’abeilles, de guêpes et de mouches. Les fruits, petites baies rondes de couleur noirâtre, toxiques pour les humains, mûriront lentement au cours de l’hiver. Ils permettront à de nombreux oiseaux de se nourrir en cette saison où leurs aliments sont rares. Et c’est ainsi que les graines qui ne sont pas digérées par les oiseaux, seront gracieusement transportées vers de nouveaux endroits à coloniser.

Photo Simau
Photo Simau
Photo Simau
Photo Simau

Le Lierre ne nuit pas aux arbres. Pourtant il a longtemps été considéré comme un parasite. Mais vous avez bien compris qu’il n’en est rien, vu qu’il est autonome pour sa nutrition. Bien au contraire cette liane est fort utile puisqu’elle permet l’alimentation des insectes en automne, celle des oiseaux à la fin de l’hiver, elle sert également d’abri aux oiseaux qui y nichent volontiers mais également à des papillons, des coccinelles, des chauves-souris et même à des écureuils.

Elle protège les murs des intempéries, permet une isolation thermique et participe à la dépollution de l’air que nous respirons en piégeant les particules fines.

Et si vous êtes un adepte des produits naturels, n’oubliez pas que les feuilles de Lierre qui contiennent des substances proches du savon, permettent de réaliser une lessive efficace. De plus, en ce mois de novembre, vous pourrez confectionner de jolies couronnes de l’Avent avec ses rameaux. Au regard de toutes les qualités du Lierre, nous espérons que vos pas vous mèneront prochainement dans notre agréable forêt de Still afin d’admirer les beaux spécimens qu’elle abrite et peut-être leur glisser au creux des feuilles que vous les aimez.

Rédigé par SIMAU

Still-Info n° 313 novembre 2021

Haut de page